REVIA® (Naltrexone)

Efficacité

Certains essais sur échantillons aléatoires et certains examens systématiques démontrent d’efficacité du naltrexone dans le traitement de la dépendance à l’alcool (Rösner et coll., 2008 ; Anton et coll., 2006).

Effet:

  • Bloque l’action des opioïdes endogènes, qui seraient en partie la cause des effets de l’alcool  (plaisir)
  •  Réduit les états de manque intense d’alcool
  •  Réduit la fréquence et l’intensité des excès occasionnels d’alcool et des rechutes

Traitement

  •  L’abstinence n’est pas nécessaire
  •  Ordonner des tests de ASAT et de ALAT pour déceler les signes d’une maladie du foie avant d’entamer un traitement ; prescrire du naltrexone si le niveau d’enzymes hépatiques est inférieur à deux ou trois fois la limite maximale normale
  •  Dose standard : 50 mg oralement, une fois par jour 
  •  Commencer par une dose de 25 mg, une fois par jour pendant trois jours, puis l’augmenter à 50 mg si toutefois le patient peut la tolérer

Durée du traitement : Trois à six mois

Effets indésirables possibles

  •  Nausées 
  •  Maux de tête
  •  Étourdissements
  •  Insomnie
  •  Angoisse
  •  Somnolence

Précautions et contre indications 

  •  Ne semblerait pas causer d’hépatotoxicité aux doses thérapeutiques habituelles ; la naltrexone n’est pas contre indiquée pour l’atteinte hépatique (Brewer et Wong, 2004)
  •  Rend les opioïdes inefficaces comme analgésiques 
  •  Incompatible avec une dépendance aux opiacés (risque de symptôme de sevrage) ou un traitement de substitution
  •  Danger inconnu pour la grossesse

(810)

Total Views: 1769 ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.