Tabac et alcool, premières causes de mortalité précoce

L’espérance de vie en France a progressé de 12 ans depuis 1950, passant de 66 à 78 ans, grâce à trois « révolutions » sanitaires : l’arrivée des antibiotiques qui a réduit la mortalité de 74%, les progrès de la médecine périnatale et les thérapies cardio-vasculaires qui ont prolongé la vie des personnes âgées. Aujourd’hui,  l’objectif est de faire baisser la mortalité adulte précoce causée par les maladies de civilisation et les cancers. Et aux premiers rangs des facteurs de risque évitables, nous trouvons désormais le tabagisme et l’abus d’alcool.

L’alcool

L’abus d’alcool provoque chaque année 20 000 décès directs, principalement par cancers de l’appareil digestif et hépatopathies. La consommation moyenne d’alcool des Français diminue régulièrement : elle est passée de 16,2 litres d’alcool pur en 1970 à 9,3 litres en 2003. Les hommes boivent plus souvent et en plus grande quantité que les femmes. Le nombre de consommateurs quotidiens a diminué de 27 % parmi les hommes et de 34 % parmi les femmes. En termes de quantités bues, nous observons également une légère baisse : 2,5 verres en moyenne en 2000 contre 2,2 verres en 2005. La France se situe néanmoins toujours au onzième rang mondial derrière le Luxembourg, la Hongrie, la République Tchèque, l’Irlande, l’Allemagne, l’Espagne, Le Royaume Uni, le Portugal, le Danemark et l’Autriche.

L’OMS a défini des normes maximales de consommation d’alcool : 2 verres par jour pour les femmes et 3 verres pour les hommes. Rappelons qu’un « verre » fait dans ce cas référence aux contenants utilisés dans les bars : un demi de bière, un apéritif, un verre de vin, un cognac ou une flûte de champagne contiennent tous la même quantité d’alcool (10g d’alcool pur). Si l’on se réfère à ces normes, 5 millions de Français sont des buveurs excessifs  et s’exposent ainsi à de nombreux risques médicaux, psychiques et sociaux. Pas besoin d’être ivre ou boire de très grandes quantités pour être concerné. Outre les décès qui lui sont directement attribuables, l’alcool agit comme « facteur associé » dans l’apparition de nombreuses maladies (principalement appareil digestif et système nerveux). Il est également fortement impliqué dans les accidents de la route (dans 28,6 % des accidents mortels), l’apparition de certains troubles mentaux, les violences (homicides, violences conjugales…).

Le tabac

En France, le tabac c’est 70 000 morts par an. Sa caractéristique principale est la forte dépendance physique qu’il induit très rapidement : sur 10 jeunes adolescents qui commencent à fumer de temps en temps pour « faire comme les autres », 7 deviendront dépendants du tabac. Pour comparer avec l’alcool, sur 10 adolescents qui en consomment occasionnellement lors de soirées festives, seul 1 d’entre eux deviendra un jour dépendant ou consommateur abusif. Le tabac est donc une drogue dure, dont le pouvoir addictif est à rapprocher de la cocaïne et de l’héroïne.

Si nul ne connaît les effets réels de chacun des 4000 composés contenus dans la fumée de cigarette, tout le monde en connaît les conséquences délétères sur la santé : maladies cardio-vasculaires, cancers bronchiques et ORL, cancer de la vessie, bronchites chroniques, emphysème… 1 gros fumeur sur 2 est mort avant l’âge de 70 ans. On sait maintenant que tout tabagisme régulier, même 1 cigarette par jour, expose le fumeur à des risques pour sa santé.

Beaucoup de fumeurs sont capables de s’arrêter seuls, avec ou sans l’aide  de patchs ou de gommes à la nicotine. Les autres, formant « le noyau dur », devront consulter un tabacologue et suivre un traitement parfois long afin de combattre les dépendances psychologique et comportementale qui accompagnent leur dépendance physique.

Le tabagisme passif est également source de dangers pour les jeunes enfants (maladies ORL et respiratoires aggravées en intensité et en fréquence) et les adultes très exposés. Mais attention aux excès, les campagnes officielles de prévention du tabagisme ayant tendance à dresser les non fumeurs contre les fumeurs. Un respect mutuel doit s’instaurer, à l’écart de toute moralisation ou confrontation.

Et attention aux idées fausses sur le tabac qui font commettre bien des erreurs aux fumeurs et parfois même aux médecins : les cigarettes légères sont moins nocives, il n’y a pas de danger à consommer 2 ou 3 cigarettes par jour, utiliser des patchs ou des gommes c’est remplacer une dépendance par une autre, les patchs sont interdits aux femmes enceintes et aux patients coronariens, arrêter de fumer est affaire de volonté, le cannabis ce n’est pas dangereux, etc…

Je considère personnellement l’apparition de la cigarette électronique comme une véritable révolution dans les outils mis à disposition du fumeur pour arrêter ou réduire sa consommation sans frustration et avec un taux de succès très supérieur à celui obtenu avec les substituts nicotiniques classiques. A noter cependant que les hautes autorités n’ont pas encore donné leur feu vert pour utiliser la e-cigarette comme substitut nicotinique.

Alcool et tabac

 De nombreuses études ont montré une corrélation entre usage abusif d’alcool et tabagisme. Près de 90% des buveurs excessifs sont également de gros fumeurs, avec des conséquences dramatiques sur la santé, notamment par cancers des voies aéro-digestives supérieures (bouche, gorge, sinus). Ces cancers sont spécifiques à 90% de l’association tabac-alcool et aboutissent souvent à un décès avant l’âge de 60 ans.

L’abus d’alcool est également un frein à l’arrêt du tabac. Jusqu’à présent, un double sevrage simultané alcool-tabac reste très rare, bien que recommandée par la conférence de consensus sur le sevrage des patients alcoolo-dépendants. Paradoxalement, j’ai pu constater dans mon expérience clinique que les personnes arrêtant le tabac en même temps que l’alcool créaient des conditions favorables au maintien de l’abstinence éthylique (meilleure forme, suppression de l’association psychique tabac/alcool, sentiment de renouveau, etc.)

(273)

Total Views: 1491 ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.