Explication : Le black-out ou « trou noir »

Le blackout ou trou noir

Le « trou noir »  suite à une consommation abusive d’alcool se caractérise par une amnésie antérograde, c’est-à-dire que la personne ne se souvient plus (partiellement ou totalement) des événements  qui se sont déroulés pendant son état d’alcoolisation.

Le mécanisme est neurophysiologique et concerne l’hippocampe, cette zone du cerveau limbique responsable de la mémoire. Le processus consistant à enregistrer dans la mémoire à long terme les événements vécus (créer un nouveau souvenir) nécessite l’intervention (entre autres) d’un neurotransmetteur spécifique, le glutamate, perturbé par l’absorption massive d’alcool (qui augmente l’effet de son antagoniste, le GABA).

Cette atteinte de la mémoire épisodique est sans gravité médicale mais, lorsqu’elle se répète régulièrement, témoigne d’une aggravation de l’état de dépendance.

A un stade avancé, la maladie alcoolique peut provoquer un syndrome de Korsakoff, c’est-à-dire un trou noir permanent, syndrome résultant d’une mauvaise absorption de la vitamine B. Le malade se souvient des souvenirs du passé mais « n’imprime plus » les nouveaux événements  vécus. Il y a destruction neurologique du système de mémorisation. Cette atteinte peut être irréversible.

(3594)

Total Views: 4261 ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.